Grosse tête

Je me moi

Il n’est pas facile à vivre , je vous assure.

Il possède un sale caractère, du genre princesse, qui veut toujours le dernier mot, avoir raison sur tout. Un m’as-tu vu … et me fait honte la plupart du temps.

Centré sur sa personne, croyant que tout lui est dû. Mais quel personnage détestable ! Toujours sur mes talons, il me teste constamment.

Ce qui m’achale le plus, c’est qu’il se sent menacé, toujours sur la défensive.

Le roi de la montagne c’est lui !!

Un fin manipulateur

Quand j’en ai assez , je prends une pause, je lui donne congé, je me donne un break.

Je pars me ressourcer dans la nature, je m’évade en écoutant de la musique ou en lisant des bouquins inspirants. Je discute avec des amis positifs. Bref! Je fuis ses jérémiades.

Mais on dirait qu’il me trouve toujours dans le détour.

Il me raconte des histoires, comme quoi je suis la meilleure, que ce sont les autres qui m’empêchent d’avancer et de réussir, et ça fonctionne! Mais de moins en moins souvent, heureusement !

J’essaie d’être vigilante, pour ne pas tomber dans ses illusions.

Je suis réaliste quand même, je sais bien que je ne peux pas m’en séparer complètement et définitivement, je dois accepter de lui laisser un espace bien à lui, histoire de me garder éveillé.

Un vampire, un bouffeur d’énergie, un carencé affectif, au fond un grand malheureux. Peut-être que la meilleure solution, serait de l’accueillir et l’accepter?

Arrêter de me battre contre, de fuir, après tout nous mourrons ensemble…

Lâcher prise

Je dois apprendre à m’en détacher, l’ignorer et cesser de l’écouter. En toute situation, c’est toujours sa voix que je distingue en premier. Toujours le premier à s’exprimer, il a toujours une opinion sur tout, et disons-le franchement, pour le jugement, ça vole pas haut!

Je voulais préservé son anonymat, vu qu’il est ultra connu, en plus, ça le flatte tellement de faire parler de lui. J’hésite à lui donner toute cette attention, dont il se nourrit à mes dépends.

Cher ego, apprenons, si tu le veux bien, à cohabiter en paix. J’avoue que parfois, tu m’aides, à ta façon, à ne pas me laisser maltraiter ou humilier. Tu m’apprends à me respecter et à faire valoir mes droits. Mais bon, je crois que ce sont tes sœurs, la fierté et la dignité, mais je te donnerai quand même un peu de crédit.

De ton côté, garde-toi une petite gêne. Apprends à laisser l’humilité s’exprimer de temps en temps.

Manou 🦋

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s