Catégories
chroniques Récits de pandémie

Le test

Merde! Je tousse

Je devrais plutôt dire, toussote… je suis en vacances pour une semaine, mais voilà qu’au troisième jour je commence à ressentir des symptômes : mal à la tête, à la gorge, petite oppression au niveau de la poitrine, Nah!! C’est juste un début de rhume…

Je prends une couple de Tylenol et ça passe…

Et ça revient…

Je ne sais pas quoi faire, c’est pas le temps d’achaler les professionnels de la santé avec ma grippette heinnn ?

Mais mardi prochain je dois revenir au travail, et c’est tellement pas une bonne idée de ramener mon nez qui coule…

Je choisis d’écouter ma conscience, et je prends le risque de passer pour une hypocondriaque anxieuse, qui se croit porteuse de toutes les maladies et virus de ce monde…

C’est pas bon signe

J’appelle… ça sonne … ça réponds… ok là j’ai le cœur qui bat un peu plus vite, j’énumère mes symptômes, je réponds aux questions, je suis clair, précise, j’ai l’air intelligente…

Dix min plus tard, c’est réglé! On m’attend demain midi pour un test de dépistage Hein?! Vite de même? on me prends au sérieux!! C’est que santé publique ne badine pas avec corona…

Je suis attendu

On entre dans un garage abri tempo, deux infirmières m’attendent, je ne vois que leurs yeux à travers masques et visières; nous coupons le moteur et je reste assise dans la voiture…

Et là, gentiment, après m’avoir soumis à un autre questionnaire, une des infirmières , avec un espèce de coton tige, le nom m’échappe, pardonnez-moi, je suis nerveuse, fait un prélèvement dans ma gorge et ensuite, attention cœurs sensibles, en introduit un autre au fond d’une de mes narines, et me chatouille le sinus : Arkkk …

3 jours et des poussières…

Je suis officiellement en quarantaine, sous investigation, par santé publique… je n’ai pas le droit d’aller marcher dans mon quartier, ni d’aller à l’épicerie, nulle part, tant que les résultats ne sont pas sortis… est-ce que j’ai mentionné que j’étais sous INVESTIGATION ?! Je suis certaine que le FBI est dans le dossier, ok j’exagère…

Donc là je suis chez-moi et j’attends… j’ai pas vraiment peur, au fond j’ai le sentiment d’avoir fais mon devoir, je n’avais pas le droit de risquer de contaminer mes collègues, dans le doute…

Juste une bonne frousse

Yééé!! C’est négatif! Le gentil monsieur m’annonce que ma quarantaine est terminé et que je peux retourner au travail…

Soulagée, avec un regain d’énergie, je me sens forte et privilégiée… j’ai l’impression que je l’ai échappé belle! Je vais finir par croire que je suis née sous une bonne étoile 🌟

Mais le combat est loin d’être terminé, je retourne travailler demain , avec les mêmes consignes de sécurité.

Je pense que je serai encore plus prudente maintenant, je suis davantage consciente des conséquences, en tout cas, j’en ai une bonne idée..,

Bref c’était juste un début de rhume…

Manou 🦋

Une réponse sur « Le test »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s