Catégories
Articles 📝

Être aimé

Là où il n’y a pas de respect, il n’y a pas d’amour

À tout prix

Petite, en première année du primaire, j’avais une enseignante que j’aimais beaucoup, ce qui n’était pas du tout réciproque 🙂

Au fond je ne l’aimais peut-être pas tant que ça, mais je désirais ardemment me sentir aimé et approuvé par elle.

Vous dire tout ce que j’ai pu faire pour atteindre mon but! Eh! La la… mais j’ignore pourquoi, elle était absolument incapable de me blairer et je n’ai jamais su pourquoi, même encore à ce jour!

Parfois, lorsque que je faisais une erreur, je devais me tenir debout devant toute la classe, les joues en feux et les oreilles brûlantes, pendant qu’elle se moquait de moi devant les amis… aujourd’hui on appelle ça de l’intimidation!!

Trop cher

Moi j’étais convaincue que je n’étais pas assez fine, belle ou intelligente, je croyais qu’elle avait raison de rire de moi, parce qu’à 7 ans , intimidation et méchanceté, ne faisaient pas parti de mon vocabulaire.

Donc à partir de ce moment, j’ai cru que pour être aimé dans la vie, il fallait travailler très fort, que l’amour, la gentillesse et la douceur devaient se mériter…

Un enfant c’est un adulte en devenir, et les enfants devenus grands n’oublient jamais les blessures des grandes personnes du passé…

Bah! on oublie toujours un peu quand même, à un moment il faut bien en revenir.

Mais je sais que ce besoin d’être aimé à tout prix, n’est au fond, que la peur de me faire humilier et de me sentir moins que rien.

Si je me tiens bien droite et fière, personne, même pas ma vielle maîtresse d’école, n’a le pouvoir de me faire sentir minus.

Un jour, nous nous sommes croisées, vous et moi, curieux hasard, je faisais les achats d’articles scolaire de mon fils qui commençait la maternel, et vous m’avez reconnu au premier regard, bien sûr un grand malaise flottait dans l’air… j’ai bien vu les regrets dans votre sourire.

Je vous ai parlé de mon petit garçon et de mes inquiétudes de le voir prendre le chemin de l’école, le chemin de la vie; je n’oublierai jamais avec quelle immense tendresse vous m’avez traité chère madame! Vos mots, votre douceur auront effacés tout le reste…

La grande fille d’aujourd’hui a fait la paix avec la petite fille d’hier…

Mon prix

J’avais quelque chose qui la dérangeais, c’était plus fort qu’elle, je suis convaincu aujourd’hui, qu’elle en a souffert autant que moi! J’ai cheminé et pardonné et j’en suis heureuse!

Hier, j’ai eu le courage de m’exprimer et de dire à la libraire, où je vais régulièrement, que je n’appréciais pas son manque de courtoisie à mon égard et que je ne viendrais plus faire mes achats dans son commerce.

Je me suis choisi, me suis respectée au lieu d’acheter la paix et faire des compromis avec moi-même.

Si vous vous souciez de l’approbation des gens, vous devenez leur prisonnier

Lao Zi

Chère Mme Monique, pardon d’avoir ajouté un ( s ) à la fin de votre prénom, mé sui trompé 🤷🏼‍♀️

Manou 🦋

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s