Catégories
Articles 📝

Tristounette

Il faut sourire face à l’adversité, jusqu’à ce qu’elle capitule

Og Mandino

J’ai la joie de vivre dans les talons

Mes enfants ont vieillis. Moi aussi. J’ai de la peine, un peu … j’ai décidé de ne pas résister, et puis on verra.

Je me trouve un peu pathétique et je deviens un peu amère et aigri … et je hais les gens qui s’apitoient sur leur sort, aussi bien dire que je ne m’aime pas beaucoup ces jours-ci.

Je suis comme un piano désaccordé, j’ai beau jouer les mêmes mélodies, tout sonne faux.

Je sais bien que lorsque que beaucoup de changements arrivent tous en même temps, c’est un signal, la vie a d’autres plans pour moi.

Temporairement hors d’usage

Je me remets en question, c’est sûrement un signe d’intelligence.

Je suis comme qui dirait, prise dans une grosse boule de noeud, plus je bouge et fais des courbettes, plus le piège se resserre.

Je dois, peut-être, seulement prendre le temps d’observer mon environnement et chercher une ouverture, une petite lueur de lumière…

À partir de là je pourrai attraper le premier fil et en usant de patience, doucement, sans me précipiter, défaire chaque petit noeud, un à la fois.

Ma vie en ce moment ressemble à un vieux vêtement trop étroit, et j’ai besoin de neufs, de renouveau. Elle est là la source de mon malaise, mon vieux linges ne me fait plus !!

Alors on change

C’est toujours pour du meilleur, le mal-être c’est ma voix intérieure qui me dit que je stagne et qu’il est temps de faire un bond par en avant.

J’ai quand même le pouvoir de changer des choses. Des petites, mais des fois ça peut faire une grosse différence quand on y pense.

Je ne suis pas malheureuse, je souffre d’ennui, voilà tout.

Et ça va passer. En attendant j’ai décidé de me remettre à la marche. Rien de trop intense. En douceur, je prends l’air et voilà que mes idées sont déjà plus positives, rien de mieux pour élever mes vibrations.

Le meilleur est en route…

Manou 🌹

On dit que le doute c’est le bon Dieu qui clignote 
Mais ma foi est fébrile comme une chandelle
Alors j’apprends à me tenir debout

Oui j’apprends à me tenir debout

Je n’ai rien contre personne
Et je tendrai l’autre joue
J’apprends à me tenir debout

Tenir debout
Paroles: David Portelance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s