Quand j’étais mince

C’était il y a longtemps il me semble, mais pas tant que ça. Seules les personnes du passé, s’en souviennent. Mais voilà, ils font partie du passé justement.

J’étais jeune, j’avais la vie devant moi, mais pleine de complexes. Je ne m’aimais pas !! Je détestais mon sourire, alors à chaque prise de photos, je serrais les lèvres.

Toute mon apparence extérieure me désolait. J’évitais les miroir tellement je me trouvais moche. Et pourtant! Quand je regarde d’anciens clichés, je vois bien que j’étais pas loin d’être cute ☺️

Mais qu’est-ce que ça prends pour s’aimer ?

Un jour , j’ai fais corrigé ma dentition, wow ! je me suis sentie heureuse, bien dans ma peau, pendant un moment qui dura le temps de quelques sourires.

J’étais toujours mince. Je recevais souvent des compliments d’ailleurs à ce sujet, ou on me disait chanceuse de n’avoir aucun problème de poids. Mais oui, à part mon manque d’estime personnelle, ma vie était parfaite!

Et puis un jour mon corps a pris de l’expansion , pouf ! Comme ça , sans crier gare , j’avais rejoins le club des grosses…

À l’intérieur par contre rien n’avait changé, je ne me sentais pas plus complexée, dans mon cœur j’étais la même.

La même fille insécure manquant d’assurance!

Une fille qui prends rarement sa place; j’ai peut-être inconsciemment chercher à prendre du poids justement pour me sentir à ma place ! D’avoir le droit d’être là?

Être mince ne règle pas tout, n’apporte pas la sérénité ou la paix intérieure, c’est juste un état comme un autre.

Être grosse? Bof! Qui ça dérange au fond ? Ceux qui m’aiment vraiment m’accepte telle que je suis, aiment celle que je suis à l’intérieur, se sentent attachés à moi par mes défauts et mes qualités.

Mon âme ne vieillit pas, n’a aucune ride, elle est légère comme un souffle, le souffle de la vie. Ma nourriture spirituelle la tiens en forme.

Douceur et bienveillance

Et si je me traitais avec un peu plus de gentillesse? Juste pour voir. Si je me donnais la première place? Je suis celle que je dois supporter jour après jour, accompagner 24 sur 24… donne-toi une chance.

Comment j’arrive à avoir autant de déférence pour les autres et si peu pour moi?

Et si je perdais tout ce surplus de poids, comment je me sentirais? Fière sûrement, mais est-ce que je m’aimerais un peu plus ? Peut-être, mais si je ne travaille pas sur le reste rien ne changera vraiment.

Pour être parfaitement honnête, je ne me déteste pas non plus ☺️

En vieillissant je me valide de moins en moins à travers les yeux des autres. D’une manière ou d’une autre je mourrai imparfaite, alors sit back and enjoy the ride 😁

Bye-bye

Manou 🌿

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :