Catégories
chroniques

24 hres et des poussières

Une pause

Pour les 24 prochaines heures, je prends une pause : du contrôle, de l’inquiétude, du stress! Je prends un break de moi, de ma vie, de mes maladies imaginaires…

24 hres à me laisser vivre, à être vivante…

Me libérer d’hier et m’affranchir de demain… Prendre une heure à la fois, la respirer et l’habiter pleinement. Me donner la priorité et prendre toute la place dans ma propre vie, sans m’excuser…

Je me concentre sur chacun de mes pas, j’avance avec cette présence qui m’inspire le prochain geste. J’accueille mes pensées, les regarde et les laisse aller. Je ne retiens plus rien.

Respirer

Pour reprendre mon souffle, respirer à la pleine capacité de mes poumons, faire attention à moi, écouter mon ressenti et faire confiance. Boire mon premier café du matin et ne faire que ça ! Prendre une douche, aller au travail…

Parce que je ne prends pas congé du quotidien, je donne un répit à mon esprit, mes émotions et ses montagnes russes.

Je veux être présente à ce qui se passe dans mon corps, laisser mon cœur me dicter ma conduite.

Faire comme si

Nettoyer, ranger, mettre de l’ordre peut aussi être apaisant si je me concentre sur une seule tâche à la fois.

Étendre mon linges sur la corde, c’est simple, modeste et tellement noble si c’est fait dans la joie et le lâcher prise.

Je veux m’en remettre à l’univers et observer ce qui va se passer.

Voir ce qui arrivera si je laisse aller, si j’abandonne mes combats, qui ne sont pas toujours pertinents soit dit en passant.

Une sorte de test! Je vais tester l’univers 😉

Je vais laisser se déposer la poussière de toutes mes peurs.

C’est court 24 heures, en tout cas, ça l’est s’ il n’y a pas de demain…

Ouais c’est ça que je fais aujourd’hui! Je fais un gros X sur la page de mon agenda daté d’aujourd’hui et j’inscris : vivre chaque instant comme si c’était le dernier!!

Parce que ce seront les derniers. Il n’y a jamais deux moments identiques, chacun est rare et précieux, il faut savoir les savourer sans gaspillage.

Donner à mon corps ce dont il a besoin pour vivre et non pour survivre, aller prendre l’air pour le plaisir, manger des aliments sains parce que ça fait du bien. T’sé la base !! Arrêter de faire de mon existence une grande et profonde analyse… cibole que je suis fatiguée.

Le premier jour du reste de ma vie

Si c’est concluant, si je me sens bien dans ce format, ça pourrait devenir mon nouveau mode de vie. À chaque nouveau matin, je pourrais prendre l’engagement de vivre ce jour unique, avec ses couleurs, ses nuances … Laisser les faux problèmes à leur vrai place : dans mon imagination.

Comme quand j’étais p’tite, je vais jouer à faire semblant que la vie est magique…

Manou 🦋

Une réponse sur « 24 hres et des poussières »

T’sé Manou … je veux pas faire semblant que ma Vie est magique car elle l’est pour de vrai c’est moi qui est championne pour la bousculer.
… comme si c’était la dernière… ou plutôt la première… comme si je n’avais jamais vécu pour de vrai. Retourner à la base, la petite à l’intérieur….
Merci à toi de réfléchir sainement pour moi et de laisser une trace de légèreté dans mon coeur.
Je t’envoie un rayon de mon soleil intérieur 💥

Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s