Catégories
chroniques Récits de pandémie

La douceur de vivre

Ce qu’il faut chercher et trouver, c’est la douceur sereine d’une inébranlable paix

– Alexandra David-Néel

Rebecca

Délicate, petite et menue, elle ressemble à une adolescente et pourtant c’est une jeune maman à l’aube de la trentaine.

Elle est mère de deux petits garçons, Yorick et Nolan, âgés respectivement de 5 et 3 ans…

Comme beaucoup d’autres, à l’annonce de l’épidémie, elle s’est retrouvée avec un mélange d’émotions…

Tristesse et inquiétude...

Peur de ramener du travail le virus et de contaminer sa famille, (c’est ce qui revient le plus souvent pour tous ceux qui doivent continuer à travailler);

La tristesse d’avoir à vivre une situation qui la dépasse, devant laquelle elle se sent impuissante et sans aucun contrôle ; chagrin de devoir s’éloigner de ses parents, frères et sœurs , avoir à faire face à un monstre , qui ne se cache pas seulement sous le lit…

Elle se doit de protéger l’équilibre des enfants, en leur expliquant sans tout dire.

On arrête tout!!

Rebecca , ainsi que son conjoint, font partie de ceux et celles qui malheureusement, perdront leur emploi, temporairement…

Étant un officier de marine, son homme est souvent absent, donc notre belle amie doit composer avec travail et famille, souvent seule!

L’essentiel

Parfois la vie nous place devant une situation, qui nous semble intolérable et qui finalement nous ramène à l’essentiel, au vrai, au bonheur simple…

À l’intérieur des murs de sa maison, elle retrouve la sécurité, le calme, la paix d’un foyer remplie d’amour. Elle a le temps de s’installer à l’extérieur et regarder vivre ses enfants sous la chaleur du soleil.

Elle prends une pause avec son amoureux, ils ont le privilège d’être une famille à temps plein! Ce qui n’arrive pas si souvent…

Elle peaufine quelques projets aussi, des choses qui lui tiennent à cœur, mais qu’elle devait toujours remettre au lendemain.

La vie est si simple

On peut être heureux, même dans les situations les plus tragiques ou alarmantes. Revenir à l’essentiel nous donne toujours les bons outils, au moment où on en a besoin , autrement dit : se laisser guider par l’instant présent, nous conduit toujours à bon port…

Courage! Courage! Un jour ou l’autre tout ça fera parti des archives du passé… en attendant chère Rebecca, transmets-nous un peu de ta douce sérénité et chasse pour nous , monsieur croque-mitaine avec ta lumière bienveillante et apaisante…

Manou 🦋

Avril 2020

Une réponse sur « La douceur de vivre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s